Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La création de VIBRATIONS : la genèse

Publié par Adeline (aka Chaos Heidi) sur Jul 01 2012, 12:26pm

Nous sommes le 5 février 2011 et c’est aujourd’hui que VIBRATIONS voit officiellement le jour ! Après des années de travail, de pratique, d’expérience mais aussi de doutes et d’hésitations je me lance enfin et créé ma propre activité d’enseignement musical : VIBRATIONS.

J’y enseigne le chant et la technique vocale pour les adultes et les adolescents ainsi que l’apprentissage du piano et l’éveil musical pour les plus petits.

Je dois chaleureusement remercier mon premier professeur de chant, Christophe Lapeyre, qui le premier m’a suggéré l’idée d’enseigner et m’y a encouragée. Enseigner est une grosse responsabilité et je suis loin de prendre ça à la légère ! Si un professeur peut amener une voix à produire le meilleur, il peut aussi, en s’y prenant mal, lui causer des dommages parfois sévères !

Saurai-je enseigner convenablement ? Saurai-je transmettre ce que j’ai appris ? Serai-je capable de trouver les bons mots et les bonnes méthodes pour amener mes élèves sur la bonne voie ? Et si malgré mes explications et exemples un élève ne comprend toujours pas ? Et si j’étais incapable de répondre certaines questions ou attentes ?

Ces inquiétudes m’ont longtemps hantée.

Je n’ai pas toujours été professeur de musique. La musique a fait partie de ma vie très tôt puisqu’à partir de 8 ans j’ai intégré le Conservatoire pour y apprendre le solfège, le piano et le chant choral. J’y suis restée 8 ans, puis l’exigence de ce milieu combiné au fait qu’à 16 ans j’avais plus envie d’écouter du rock’n’roll que jouer du Mozart m’ont poussée à arrêter là l’expérience! Le Conservatoire est effectivement très demandeur auprès des enfants : auditions, examens, notes, réprimandes si on n’a pas assez travaillé, redoublement de cycles… Cela me demandait bientôt plus de travail qu’à l'école! Le Conservatoire aussi ne travaille que sur des œuvres classiques. Les musiques actuelles n’y avaient pas leur place, ce que j’ai de plus en plus regretté au fur et à mesure que je grandissais.

Je n’ai toutefois jamais arrêté de jouer du piano, et encore moins de chanter. Par contre, il m’apparaissait à l’époque comme une évidence que la musique ne pouvait être qu’un loisir. Ayant été élevée dans l’idée que seules les études menaient à un « vrai travail », je suis allée à l’université étudier l’histoire et l’histoire de l’art, puis me suis professionnalisée dans les métiers des Arts et de la Culture, côté management culturel et touristique. Dans ce secteur peu porteur et au final décevant malgré tout l’intérêt que je lui portais, je n’ai jamais vraiment trouvé ma place et ma vie professionnelle ne m’apportait pas l’épanouissement personnel que j’escomptais.

Paradoxalement, c’est pendant ces années de « galère » professionnelle, alors que j’avais une vingtaine d’années, que l’envie de chanter s’est faite de plus en plus forte et que j’ai ressenti le besoin d’aller plus loin. J’ai alors commencé à reprendre des cours de chant, individuels cette fois avec un professeur particulier. Puis, tout s’est enchainé : mon premier groupe, premier concert, premier enregistrement… des balbutiements, des essais, des ratages, en somme les expériences qui m’ont fait avancer et m’ont mené à aujourd’hui !

Dans les mois qui ont précédé la création de Vibrations, des petits évènements isolés me sont apparus comme des signes : des personnes m’ont contactée spontanément pour me demander si je donnais des cours de chant. D’autres, qui me paraissaient inaccessibles m’ont accordé de l’intérêt et ont salué mon travail, l’idée d’enseigner a été formulée une fois, puis deux, puis j’ai été soutenue, encouragée… Alors j’ai décidé d’avoir confiance et de me lancer.

J'ai d'abord passé quelques mois à me préparer, à définir ce que seraient mes cours, à esquisser ma méthode, à concevoir mes outils pédagogiques. Quand les bases m'ont semblées prêtes, je suis un jour allée donner mon premier cours de chant! J'étais très nerveuse et j'essayais de le cacher autant que possible, j'avais tellement peur de ne pas avoir l'air crédible auprès de mon élève! Ce dernier est toujours auprès de moi aujourd'hui, il prends toujours des cours et a admirablement progressé!

Je n’ai, depuis, aucun regret. Mes élèves, toujours plus nombreux, sont là tous les jours pour me rappeler que je leur suis utile et le plaisir qu’ils ont à venir prendre leurs cours me comble de joie. J’ai la tête pleine d’idées nouvelles pour améliorer, agrémenter, renouveler mes cours, mes stages… J’ai des idées de projets, de partenariats… Vibrations va continuer à grandir et à s’épanouir et moi j’ai enfin trouvé la sérénité et l’épanouissement professionnel que j’attendais.

Commenter cet article